clear toy marble with reflection of seashore


La vallée des orgasmes

Gray Mountain Under Blue Sky

« Quand tout relâche et que seul le divin en soi perdure. À L’unisson l’organisme vibre. Son destin n’étant pas de donner naissance à un enfant mais de vivifier nos deux corps. »

La vallée des orgasmes est cet espace sexuel où les orgasmes se suivent sans période réfractaire ni perte d’énergie. Au contraire, l’énergie de vie suit son cours dans l’ensemble de l’organisme le vivifiant considérablement.

Voici une des courbes proposées mais pas ma préférée encore : Courbe des orgasmes masculins et cheminement multi-orgasmique (nouveauxplaisirs.fr)

Celle que je préfère ressemble plus à un seul très long orgasme dû à une suite rapide d’orgasmes complètement intégrés dans le réseau énergétique.

Au final, cette sexualité permet une sexualité ou le mot de la fin est « Est-ce que c’est bon pour toi? ». C’est plus propre aussi (plus de sperme à gérer). Et la satisfaction est beaucoup plus grande.

La maitrise de l’énergie sexuelle chez les hommes

En général, la maitrise de l’énergie sexuelle chez les hommes est présentée comme la capacité à retarder l’orgasme lié à l’éjaculation, au mieux à séparer l’orgasme de l’éjaculation. Dans ce dernier cas, on parle alors parfois d’une sexualité féminine dans la littérature taoïste.

Pour ma part, je pense que l’orgasme et les orgasmes sont naturels à l’homme en dehors de l’éjaculation. Cependant, toute forme de résistance à la Vie et au Plaisir incline à l’éjaculation. Chez la femme, je pense que ce sera relié à l’anorgasmie et à d’autres problèmes.

Les approches taoïstes et la circulation de l’énergie sexuelle

Les approches taoïstes abondent dans ce sens, notamment celles que Mantak Chia a fait connaitre. Elles sont très intéressantes, mais comportent des pièges dans les pratiques. Certaines sont même contre nature.

Ces pratiques se fondent sur l’orbite microcosmique, qui demande une pratique souvent perpétuelle. L’idée étant que l’énergie tombe naturellement vers le bas et qu’il faut la forcer pour qu’elle monte. La notion de pompes est systématique, du moins pour toutes les pratiques fondées sur l’orbite microcosmique.

Les différents niveaux de maîtrise de l’énergie sexuelle

Mantak Chia propose Quatre Niveaux de Pratique de Verrouillage de Pouvoir Masculin1, qui consistent en une utilisation progressive de différents groupes musculaires pour maitriser l’énergie sexuelle. Cependant, une fois maitrisée, la pratique ne nécessite plus l’utilisation des muscles, mais seulement l’esprit.

Beaucoup de pratiquants et même d’instructeurs pratiquent et enseignent avec des contractions musculaires et des respirations qui compactent l’énergie. Il est important de garder à l’esprit que cette utilisation de la force physique pour contrôler l’énergie est un moyen et non une fin en soi. Je pense qu’elle est majoritairement superflue et parfois contre-productive.

L’énergie orgastique et son rôle clé dans la santé physique et mentale

Wilhelm Reich et Alexander Lowen ont également étudié l’énergie sexuelle et son rôle clé dans la santé physique et mentale. Ils parlent de l’énergie orgastique, qui monte naturellement sans blocage.

Cette montée naturelle de l’énergie sexuelle est en lien avec les méridiens et les courants naturels, notamment la montée d’énergie au centre du corps et les liens multidirectionnels entre les chakras et autres structures.

Je vous recommande fortement le livre Wilhelm Reich and the Function of the Orgasm de Peter Fritz Walter.

Les pratiques énergétiques sexuelles au service de l’intégrité du Soi

Selon moi, la compréhension du modèle avancé de Wilhelm Reich est primordiale pour mettre les pratiques sexuelles tantriques au service de l’intégrité du Soi, par opposition à sa désintégration.

Le modèle est assez simple mais son application implique d’oser aller là où ça fait mal. C’est-à-dire de retourner dans les endroits de soi desquels nous nous sommes retirés (en retirant l’énergie). Les rigidités du corps dans cette perspective sont dues à un retrait énergétique.

Ainsi, l’énergie orgasmique, considérée comme l’union de l’énergie sexuelle et l’énergie du cœur, est essentielle pour aider à réintégrer les parties de soi desquelles la conscience s’était retirée. La sexualité n’est qu’une des manières de la potentialiser.

Conclusion

En somme, pour une pratique sexuelle saine, il est important de comprendre les différents niveaux de maitrise de l’énergie sexuelle, les pièges et les avantages des pratiques énergétiques sexuelles, la circulation de l’énergie et son lien avec la santé physique et mentale, ainsi que l’importance de l’intégrité du Soi dans ces pratiques.

N’hésitez pas à m’écrire pour toute question sur le sujet. Et aussi si vous avez des témoignages.

Notes

1 Traduit du livre «Male Sexual Management, Man’s Energetic Guide to Sexual freedom» de Mantak Chia :

«Il y a Quatre Niveaux de Pratique de Verrouillage de Pouvoir Masculin :

  1. Débutant : à ce stade, les muscles du poing, du cou, des pieds, du périnée, des fesses et de l’abdomen sont utilisés. La tension sexuelle arrête l’envie d’éjaculer et force le jing chaud à monter, ce qui provoque un état sexuel éveillé.
  2. Intermédiaire : à ce stade, on utilise moins de muscles, en particulier du poing, de la mâchoire et des pieds. Il y a plus de dépendance du diaphragme pelvien, du sphincter et des pompes sacrale et crânienne pour aider à déplacer la puissance sexuelle vers le haut.
  3. Avancé : on utilise moins les muscles du périnée tout en mettant l’accent sur les pompes sacrale et crânienne à un degré plus important. Il y a une utilisation accrue du pouvoir mental pour faire monter le jing au centre de la couronne. En utilisant une concentration accrue dans la partie supérieure de la couronne, on peut faire remonter la puissance du centre inférieur vers le centre supérieur.
  4. Le plus avancé : seul l’esprit est utilisé pour la maîtrise. Il n’est pas nécessaire d’utiliser les muscles. Tout est fait strictement via le pouvoir mental qui contrôle le pénis et le mouvement du jing se fait correctement vers le haut et vers le bas. Il peut y avoir une érection ou pas, selon ce qui est considéré comme approprié pour les circonstances.»

2 Je trouve intéressante la comparaison entre les orgasmes vaginaux pour les femmes et les orgasmes sans éjaculation pour les hommes. J’ajouterais la comparaison entre les orgasmes clitoridiens et les orgasmes du gland. Et finalement, la redirection de l’énergie avec l’aide du «million dollar point». Ou simplement avec un bon flow d’énergie autant pour les femmes que les hommes.

On sait que le gland du pénis est fait des mêmes tissus que le gland du clitoris. Ce que l’on sait moins, c’est que le point G pourrait en fait être du tissu prostatique. Le «point à un million de dollar» s’enligne à la verticale avec la prostate et propulse l’énergie sexuelle à travers de celle-ci. Il me semble probable qu’il y ait des liens causales entre l’ensemble de ces phénomènes et parties du corps.

Dans tous les cas les sensations et les phénomènes peuvent être variés autant chez l’homme que chez la femme.

3 La base, incluant la région sexuelle et la région sacrée, est le siège de l’identité et des masques. En corrélation, elle joue un rôle important dans l’intégrité du Soi. Elle a, aussi, de toute évidence, un rôle important dans la santé psychique. Pour cette raison les troubles de l’identité sont aussi, souvent, reliés à des troubles d’identité sexuelle et de genre.

Auteur :

Date :

Étiquettes :


Envoyer un commentaire ou une question concernant l’article :