clear toy marble with reflection of seashore


La découverte des vitamines et minéraux

Comprimés et capsules de vitamines de différentes tailles

Les vitamines et les minéraux sont des nutriments essentiels que notre corps a besoin pour fonctionner correctement. Leur découverte a été le résultat d’années de recherche et de débat entre les scientifiques.

Les premiers travaux sur les vitamines

Le premier indice que certains nutriments étaient essentiels pour la santé a été découvert au 18e siècle, lorsque les marins britanniques ont commencé à souffrir du scorbut lors de longs voyages en mer. En 1747, le médecin britannique James Lind a mené une expérience pour déterminer la cause du scorbut et a découvert que le jus de citron pouvait prévenir la maladie. Cela a conduit à la théorie que certains aliments contenaient des «principes anti-scorbutiques» qui étaient essentiels pour la santé.

Au 19e siècle, les scientifiques ont commencé à identifier des nutriments individuels dans les aliments. En 1816, le chimiste français Michel Eugène Chevreul a découvert la lécithine, un composant des œufs qui a finalement été identifié comme une vitamine du complexe B. En 1874, le chimiste allemand Carl Voit a découvert que les rats nourris avec du pain blanc développait le béribéri, une maladie qui a été plus tard attribuée au manque de vitamine B1.

La découverte des vitamines liposolubles

Le concept de vitamine a été formulé pour la première fois par le biochimiste polonais Casimir Funk en 1912. Funk étudiait les nutriments dans le riz et a identifié une substance qu’il a appelée «vitamine» qui était essentielle pour prévenir le béribéri. Il a ensuite identifié d’autres nutriments similaires, tels que la vitamine C et la vitamine B, et a suggéré que ces substances étaient nécessaires à la santé.

Dans les années qui ont suivi, d’autres scientifiques ont identifié des vitamines liposolubles, qui sont solubles dans les graisses, comme la vitamine A et la vitamine D. La vitamine A a été découverte en 1913 par les scientifiques britanniques Elmer McCollum et Marguerite Davis, qui ont isolé la substance dans le beurre et l’huile de foie de morue. La vitamine D a été découverte en 1922 par le biochimiste américain Elmer McCollum et le pédiatre britannique Edward Mellanby, qui ont identifié la substance comme étant nécessaire pour prévenir le rachitisme.

La découverte des vitamines hydrosolubles

Dans les années 1930, les scientifiques ont commencé à découvrir des vitamines hydrosolubles, qui sont solubles dans l’eau, comme la vitamine C et les vitamines du complexe B. La vitamine C a été identifiée en 1932 par le biochimiste américain Albert Szent-Györgyi, qui a isolé la substance à partir de poivrons et de citrons. Les vitamines du complexe B ont été découvertes par plusieurs scientifiques, dont le biochim

Le biochimiste anglais Frederick Gowland Hopkins, qui a reçu le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1929 pour ses travaux sur les vitamines.

Au fil des ans, la recherche sur les vitamines et les minéraux a continué à se développer, et leur rôle dans la santé et le bien-être humains a été de mieux en mieux compris. Aujourd’hui, il est bien établi que les vitamines et les minéraux sont nécessaires pour de nombreuses fonctions corporelles essentielles, telles que la vision, la croissance et le développement, la coagulation sanguine, la santé des os, la fonction immunitaire et bien plus encore.

Conclusion

La découverte des vitamines et des minéraux a été un processus complexe qui a nécessité des années de recherche et de débat entre les scientifiques. Les vitamines ont été découvertes pour la première fois au 20e siècle, mais leur rôle dans le corps a été compris bien plus tard. Grâce à cette recherche, nous comprenons maintenant l’importance de ces nutriments pour la santé et le bien-être humains. Il est important de s’assurer que nous avons suffisamment de ces nutriments dans notre alimentation pour maintenir une bonne santé.

Articles reliés

Bibliographie

  • Cet article a été réalisé avec l’aide de l’intelligence artificielle (IA), voici les sources fournies par cet outil :
    • Institute of Medicine (US) Standing Committee on the Scientific Evaluation of Dietary Reference Intakes. (1998). Dietary reference intakes for thiamin, riboflavin, niacin, vitamin B6, folate, vitamin B12, pantothenic acid, biotin, and choline. National Academies Press (US).
    • Kirschmann, J. D. (2007). Nutrition Almanac. McGraw Hill Professional.
    • Pappas, A. C. (2015). The history and evolution of the discovery of vitamins. Annals of nutrition & metabolism, 67(suppl. 2), 2-6.
    • Pauling, L. (1976). Vitamin C, the Common Cold, and the Flu. W. H. Freeman.
    • Scott, E. M. (1989). Frederick Gowland Hopkins, 1861-1947. British Journal of Nutrition, 61(1), 1-16.
    • Wills, L. (1941). The prevention of scurvy. Cambridge University Press.

Auteur :

Date :

Étiquettes :


Envoyer un commentaire ou une question concernant l’article :