La Guerre comme moyen de séduction

    Oui. Marès Dieu de la guerre, au coeur de l’humain depuis 100 ans, sinon 100 000, cherche peut-être juste à Plaire et efficacement. Les guerriers et les guerrières Plaisent ou/et séduisent c’est probablement leur plus grande force. Ils vibrent tellement que cela peut nous emporter avec eux dans un courant bien plus puissant que nous aurions pu l’imaginé. Nous savons intérieurement que pour Pouvoir il faut bien d’autres choses. Et ces Individus intriguent en poussant toujours la capacité à Vivre et à Survivre souvent dans une optique de plaire…

Séduire et Plaire à qui?

    Devenir l’Homme ou la Femme de sa Vie peut être un pas décisif dans la vie d’un individu qui en se choisissant devient libre d’aimer. Plaire, pour une majorité d’humain, c’est cultiver du Plaisir avec innocuité et respect. C’est l’essence même du Guerrier et de l’humain incarné, la source de sa vitalité, c’est sa sexualité au sens large. C’est ce qui fera sa santé et construira sa sagesse. Celle de Bès, des enfants joyeux aux vieux sage dont les couleur et la maturité se distingue avec les étapes de vies.

    Le chemin logique et causal est simple, prendre soin de soi, cultiver le Plaisir, celui qui est congruent (Plaisir Plaisant qui cultive du Plaisir et en cause sans nuire), est garant de lui-même et de ce qui l’entretien, la santé, la force, le pouvoir, etc. Pour bien le cultiver, comme pour bien cultiver sa terre, un effort est nécessaire et plusieurs facteurs entre compte. La quête de sens intègre l’aspect conscience de cet effort. Mais qu’en est-il des actes quotidiens et du résultat? C’est alors les guerriers, les humains incarnés agissant et réussissant, qui nous montre le chemin car ils y sont! Ils peuvent nous corriger, nous diriger et nous donner une saveur de ce qu’ils sont et font.

Ou est le cœur?

    En fait, notre guerrier c’est notre cœur, notre soleil, la force de nos vibration qui modèle notre réalité selon qui nous sommes et ce que nous décidons et faisons. Ce n’est donc pas le pouvoir qui fait le guerrier c’est son cœur qui choisit son pouvoir. Le Pouvoir c’est ce dont il est fait, ce avec quoi il se fait et cela est aussi vrai pour tout individu, tout animal et toutes choses. Et s’il y a une conscience forte alors le tout sera congruent: les conséquences seront égales aux causes et correspondrons précisément au choix engagé… l’Acte sera Juste.

L’importance de l’amour de Soi

    Séduire qui, comment, pourquoi peut se présenter comme un casse-tête interminable. Choisir à qui et comment nous voulons Plaire à un impact énorme dans nos vie. Choisir de Vivre selon Soi-Même est un geste de grande responsabilité qui peut s’apprivoiser doucement et permet de se retourner pour résoudre ce casse-tête qui n’a de valeur que du moment ou nous voulons choisir et le choisissons. Ce n’est pas suffisant, notre sens et la force de notre guerrier n’est pas nécessairement juste ni saine au départ et nécessite un apprentissage élaboré comme dans toute discipline, toute action – la justesse nécessite son apprentissage. Penser à l’enfant qui apprend à compter et faire des calculs, il apprend à calculer et calcule alors de façon de plus en plus juste et élaboré.

L’erreur et la correction

    Rock répète sans cesse « 100 fois sur le métiers, remettre son ouvrage ». C’est un peu ça. Si « apprendre est l’essence » de la vie comme l’affirme Krishnamurti, alors la correction en est une consolidation et l’erreur une « lois d’incarnation ». De sorte que devenir plus, Vivre et s’améliorer implicite qu’identifier et corriger ses erreurs -au sens large et non moral- est garant de notre grandissement personnel et de l’amélioration de ce qui est concerné (notre justesse). Ce qui m’amène au questionnement suivant : Quelle relation avec nos erreurs est saines? Quand, comment et pourquoi? Comment puis-je corriger et donc améliorer ma relation: avec mes erreurs? avec ma conscience que je fais potentiellement et, surtout au début, probablement des erreurs? avec ma conscience que je peux m’améliorer continuellement en les reconnaissant? Une erreur cache une amélioration potentiel et une amélioration parfois une erreur passée.

Vivre selon Soi-Même oui merci

    Je pense que c’est un peu pour ça que s’assumer, Choisir peut être vécu comme aussi douloureux. Nous savons d’avance que nous ferons possiblement des erreurs – surtout involontaire en plus – et donc serons responsables de leurs conséquences indésirées et parfois indésirables, voire « coupable de nos tord ». Et en sortir n’est pas évident parce que c’est logique que les erreurs soient considérées mauvaises. Vivre, implicitement de prendre le risque de faire des erreurs, devient apparemment un geste malveillant et pouvant aisément être interprété ainsi (Imaginez dans une société ou des individus se cataloguent et s’identifient – définissent – par leurs erreurs). Pourtant la Vie, c’est ce qui devient plus, s’adapte, apprend, consolide, aime, et corrige, elle est d’abord l’antidote de l’erreur et non sa cause. La Vie se réalisant dans et par le Plaisir, la Justesse, l’Adaptation saine, passe par notre Vie… qui ne peut être véritablement que selon-soi même et dans la lignée du Plaisir congruent sinon ce n’est pas vraiment notre vie… c’est autre chose. C’est un paradoxe, et même une contradiction, pour moi que de constater que la Vie qui se déploie par, pour et dans la Justesse implique parfois, en pratique, de faire des erreurs malgré nous – plus ou moins grave.

La guerre n’engage-t’elle pas cette Justesse qui Plait et sa quête dans une justice qui séduit et sa mise à exécution?

    Choisir son Œuvre, c’est souvent refuser le combat ou choisir la défaite non par pardon ou compassion, encore moins par pitié, mais parce que nous sommes limités et que nous choisissons de mettre nos efforts ailleurs et différemment. Je vous invite ;a vous demander comment vous pourriez améliorer votre vie directement en engageant votre combativité?

Une réponse sur « La Guerre comme moyen de séduction »

Commentaires fermés